Entretenir une saine relation avec l’activité physique : Les 5 erreurs à éviter

On discute souvent de notre relation avec la nourriture, de notre relation avec notre corps, mais beaucoup moins de notre relation avec l’activité physique. D’ailleurs, est-ce que vous aimez faire de l’activité physique? Si votre réponse est «Non», je vous propose de lire ces 5 erreurs à éviter proposées par The Moderation Movement (Traduction libre & ajouts personnels, source plus bas dans l’article), vous trouverez probablement une piste de réflexion ou une solution à cet effet.

1 – Considérer seulement certaines comme de la «vraie activité physique»

Tous les mouvements comptent! Il n’y a pas seulement le work-out qui puisse vous être bénéfique pour votre santé. Repenser votre vision de l’activité physique pourra vous ouvrir vers d’autres options plus agréables pour vous. Est-ce que vous aimez marcher, nager, faire du patin à roues alignées, vous promener à bicyclette, etc? Mieux! Est-ce que vous aimez danser dans votre salon sur votre musique préférée comme s’il n’y avait pas de lendemain? Parce que oui, même ça, ça compte!

Source : Giphy

2 – Envisager l’activité physique faisant partie d’un plan pour perdre du poids

Si vous pensez que le fait de bouger sert seulement à bruler un certain nombre de calories, vous ne serez pas à l’écoute de votre corps et pourrez vous éloigner des besoins réels de celui-ci. Vous l’amènerez à aller plus souvent, plus loin, plus fort que ce qui serait vraiment bien pour votre corps en ce moment. Si vous êtes trop épuisé, courbaturé pendant des jours et surtout, que ça vous enlève toute motivation à bouger… C’est peut-être un signe que vous avez été bien au-delà que ce que votre corps avait besoin et ce n’est pas nécessairement la meilleure des choses.

3- Utiliser l’activité physique pour compenser avec la nourriture

«Ok, si je veux ce petit gâteau ce soir pour souper, il faut que je fasse 45 minutes de work out cette après-midi!»

Nous n’avons pas besoin de l’activité physique pour pouvoir manger ce que l’on veut. Nous avons le droit de manger simplement parce que nous sommes humains et bien vivants! Il est possible d’inclure des aliments riches en gras et/ou sucre dans une saine alimentation : c’est pourquoi j’accorde autant d’importance à la variété. Si ces petits plaisirs prennent souvent de la place, il ne laisse pas beaucoup de possibilités à d’autres aliments de s’intégrer à votre quotidien. En variant les sortes d’aliments de jour en jour, vous pourrez vous permettre ce petit plaisir sans problème de temps à autre. Ce n’est pas ce que vous mangez qui est problématique; mais ce que vous ne mangez pas.

Source: Giphy

4 – Pratiquer des activités physiques que l’on déteste

Tel que l’on a vu précédemment, vous n’avez pas à faire certaines sortes d’activités pour que ce soit bénéfique pour votre corps. Offrez-vous le plaisir de choisir une activité que vous aimez ou que vous êtes plutôt “neutre” envers elle. De cette manière, vous serez plus motivé à bouger et vous pourrez même en ressentir du plaisir et du bien-être! C’est dangereux ça! 😉

5 – Définir sa valeur en tant que personne par ses accomplissements dans l’activité physique ou par son image corporelle

Et qu’est-ce qu’il arrivera le jour où vous serez peut-être malade, blessé ou dans l’impossibilité de faire quelque chose? Vous aurez toujours de la valeur et vous serez toujours une personne formidable, peu importe ce qui peut arriver à votre corps, que vous soyez actif ou non.


Cet article est une traduction libre de l’infographie suivante (avec ajouts personnels), provenant de The Moderation Movement sur leur page Facebook, tel que vu le 14 Septembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *