L’influence du stress sur notre alimentation (partie 1)

On dit souvent que le stress serait la cause de plusieurs conditions physiques et même de maladies. Il peut aussi avoir un rôle important sur notre capacité à distinguer nos signaux de faim et de satiété, ils deviennent beaucoup plus difficiles à percevoir, ils peuvent même être totalement masqués. Les mécanismes physiologiques qui nous amènent à manger sont également perturbés.¹

À l’opposé, notre alimentation peut aussi causer un stress à notre organisme. Par exemple, si le corps est privé de nourriture, comme dans les grands principes des méthodes amaigrissantes. De ce fait, on peut tomber dans un cercle vicieux :

  1. On mange moins, car on est stressé (le stress agit sur la prise d’aliment)
  2. Étant donné que l’on mange moins, le corps subit un stress et… retour au point 1. (la diminution de la prise d’aliments produit un stress)

Il y a aussi un autre scénario où le stress amène son lot d’émotions et de sentiments qui peuvent être traduits par un excès alimentaire. Encore plus pour les personnes qui auraient tendance à se priver de certains aliments, car ces aliments-interdits pourraient devenir une méthode pour «apaiser» ce stress.

Qu’est-ce que le stress?

Sur la santé mentale, elle peut se présenter sous forme d’anxiété, d’irritabilité, de nervosité ou encore de dépression. Au niveau physique, quelques désagréments peuvent aussi apparaître comme les reflux gastriques, les gaz, la constipation ou la diarrhée. Il faut tout de même garder en tête que les réactions au stress peuvent être très différentes d’une personne à une autre.

Le stress peut créer toutes sortes de désordres.

« La cause de ces désordres physiques et mentaux [associés au stress] est liée à la production d’hormones de stress produites en réaction à une situation qui est détectée comme étant menaçante par notre cerveau»³

Définition tirée du livre Par amour du stress, de Sonia Lupien

Il y a deux formes de stress, aigu et chronique:

Aigu : Un épisode précis et ponctuel qui occasionne de la détresse. Cette condition engendre une série de réactions dans le corps, notamment la sécrétion d’adrénaline, qui a pour but de nous aider à affronter la situation menaçante, ou encore à la fuir.

Chronique : Être soumis de façon répétitive à une ou des situations causant une détresse et qu’on ne parvient pas à gérer efficacement.

Définitions tirées de l’article Le stress a-t-il une influence sur votre assiette? d’Extenso

Par exemple, un rendez-vous chez le dentiste (si vous maudissez ce dernier!), une première rencontre avec un(e) amoureux(se) potentiel(le), un examen, une évaluation annuelle de vos performances au travail, etc. pourraient être de bons exemples de stress aigu. En ce qui concerne le stress chronique, il s’échelonne à plus long terme comme des relations familiales difficiles au quotidien et qui ne se résolvent pas, une situation financière précaire, des problèmes qui persistent au travail, la solitude, etc.

La forme chronique semble être la plus préoccupante à long terme. Effectivement, elle pourrait contribuer au développement du diabète de type 2, au syndrome métabolique et à l’obésité abdominale. Pourquoi? Une hormone au nom de cortisol, elle possède des propriétés inflammatoires. En quantité élevée et pendant un long moment, elle serait responsable d’une variété de maladies à long terme selon plusieurs études².

Vous croyez être aucunement affecté par le stress? Selon Guylaine Guevremont (auteure de «Manger ses émotions»), vous seriez plutôt inconscient des signes que le corps vous envoie et selon Sonia Lupien (Directrice du Centre d’études sur le stress humain), bien… en fait… vous seriez mort (!!!). Aucune personne humaine ne serait imperméable au stress.

Lire la suite
Partie 2 : les sources de stress selon Sonia Lupien et reconnaître les signaux physiques et psychologiques du stress

Partie 1 | Partie 2 | Partie 3

 


RÉFÉRENCES

¹ DUBOST, Mirelle, La Nutrition, 3e Éditions Chenelière Education, 2006, p.43

² Extenso, Le stress a-t-il une influence sur votre assiette?, tel que vu le 20 Septembre 2017

³ LUPIEN Sonia, Par amour du stress, Editions au Carré, 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *